[Entretien] L’accordĂ©on par Alain Pennec

Alain Pennec est un musicien, accordĂ©oniste breton reconnu. Il nous Ă©claire sur cet instrument insolite qu’est l’accordĂ©on.

accordéoniste

Un peu d’histoire…

L’accordĂ©on date officiellement de 1829, annĂ©e oĂą ont Ă©tĂ© dĂ©posĂ©s deux brevets par l’autrichien Demian et l’anglais Wheatstone.
L’idĂ©e d’un instrument de musique dont le son serait produit par des anches libres existait dĂ©jĂ  ( les cornemuses en Europe , le tcheng en Asie par exemple),.
L’anche libre est une lamelle en roseau ou mĂ©tal vibrant au contact de l’air et produisant ainsi un son.

De quoi est composé un accordéon?

L’accordĂ©on est composĂ© d’un soufflet qui permet la circulation de l’air entre deux boitiers, ces boitiers renfermant des sommiers (sorte d’harmonicas) supportant les anches en mĂ©tal qui produisent le son.
Les touches Ă  l’extĂ©rieur des boitiers permettent de sĂ©lectionner les notes que l’on veut jouer.
L’accordĂ©on reprĂ©sente une grande famille d’instruments très diffĂ©rents, et qui, donc qui ne se jouent pas de la mĂŞme façon.
Parmi ceux-ci, on trouve:

  • l’accordĂ©on diatonique,
  • l’accordĂ©on chromatique,
  • le bandonĂ©on,
  • le concertina,
  • le mĂ©lodĂ©on
    6:
    9: je joue aussi de la bombarde, du tin whistle (flûte irlandaise)
    10: je baigne dans les musiques bretonnes et celtiques depuis mon plus jeune äge.
    11: Tom Waits dont je suis fan

La pratique et le soin apportĂ© Ă  l’accordĂ©on

Comme tout instrument, l’apprentissage de l’accordĂ©on demande une pratique rĂ©gulière pour progresser: des mĂ©thodes, des ateliers et des stages existent pour y arriver: l’avantage est que l’on peut se faire plaisir très vite (le solfège n’est pas nĂ©cessaire au dĂ©but).
Une petite rĂ©vision de temps en temps pour vĂ©rifier l’accordage et la compression de votre instrument.
Et l’important c’est d’avoir les oreilles ouvertes Ă  toutes sortes de musique.

Comment l’accordĂ©on est venu Ă  Alain Pennec?

J’ai dĂ©couvert l’accordĂ©on fin des annĂ©es 70 par l’Ă©coute de musiciens comme Marc Perrone, John Kirkpatrick, Marcel Azzola, Astor Piazzola, Richard Galliano…
Ce qui m’a sĂ©duit sur l’ accordĂ©on diatonique que je pratique: le son, ce grain si spĂ©cial gĂ©nĂ©rĂ© par la technique “PoussĂ©-TirĂ©” spĂ©cifique Ă  cet instrument, son poids lĂ©ger et son soufflet permettant de transmettre instantanĂ©ment son Ă©nergie ou ses Ă©motions Ă  l’instrument.

Je joue plusieurs instruments: de la bombarde, du tin whistle (flûte irlandaise)
J’aime la musique bretonne depuis toujours, et je baigne dans les musiques bretonnes et celtiques depuis mon plus jeune âge.
Je suis particulièrement fan de Tom Waits, un chanteur de blues rock, à la voix rauque reconnaissable.

Si vous avez envie de discuter avec Alain Pennec, vous le trouverez souvent au magasin, à prendre sa pause café. Danett Music propose quelques accordéons en magasin également.

[Focus]Le Pass’ Culture, initiative pour la dĂ©couverte culturelle

L’Etat a mis en place le Pass’ Culture qui permet aux jeunes de 18 ans de dĂ©couvrir la richesse culturelle qui les entoure.
200€ en bons d’achat pour s’offrir un instrument de musique, c’est Ă  ne pas louper!

Le Pass’ Culture, qu’est ce donc?

Chaque jeune de 18 ans (et uniquement 18 ans!) bĂ©nĂ©ficie d’un budget de 500€ pour des activitĂ©s culturelles. Cela peut aller de concerts, aux musĂ©es, en passant par des confĂ©rences, ou de l’audiovisuel.
La rĂ©gion Bretagne est privilĂ©giĂ©e, car c’est la seule dans le secteur, oĂą il est possible d’utiliser le Pass’ Culture. En effet, le secteur le plus proche ensuite, c’est la rĂ©gion parisienne!

Comment ça fonctionne?

Il faut tĂ©lĂ©charger l’application Pass’Culture. Puis faire son choix, parmi les activitĂ©s souhaitĂ©es. Chaque acteur culturel proposent des offres, qui sont rattachĂ©es Ă  un code unique Ă  la personne. Il faut ensuite sĂ©lectionner ce code et faire une rĂ©servation.
Ensuite, il suffit de se dĂ©placer avec le code, et sur place, le code est validĂ©. Et c’est tout!

Le Pass’ Culture chez Danett Music

Et alors, chez Danett Music, comment fonctionne le Pass’ Culture?
Il est possible de dĂ©penser jusqu’Ă  200€. Pour plus de simplicitĂ©, et afin d’ĂŞtre libre dans le choix de l’instrument, nous proposons des bons d’achats allant de 30 Ă  200€.
Une fois que tu as obtenu le code associĂ© Ă  ton bon d’achat, il suffit de nous le fournir lors de ta venue au magasin.

Attention! L’achat d’un instrument est comptĂ© dans les biens culturels, comme les livres par exemple. Donc si tu achètes des livres, le montant utilisĂ© sera Ă  dĂ©duire de l’achat de ton instrument. Ou vice versa!

Le matériel éligible est le suivant:

-Claviers et accordéons,
-Instruments Ă  vent (bois, cuivres, harmonicas et autres),
-Guitares et harpes (basses, effets guitares et basses, amplis),
-Batteries (acoustiques et Ă©lectroniques) et percussions,
-Quator et archets (violons, violoncelles, contrebasses, archets, violes diverses).

Le Pass’ Culture n’est pas Ă©ligible concernant les accessoires, le matĂ©riel de son et lumière.

Tu peux lire des retours d’expĂ©riences de jeunes qui ont utilisĂ© le Pass’ Culture chez Danett Music.
C’est l’occasion de tester l’instrument de tes rĂŞves!

[Focus]Le banjo et le rythme dans la peau

Instrument traditionnel avec une capacitĂ© de puissance du rythme, le banjo a toute sa place dans un magasin de musique Breton! C’est pourquoi on vous propose de dĂ©couvrir un peu plus cet instrument.

Les racines du banjo

Le banjo est un instrument africain qui trouve ses origines dans l’ekonting, un luth notamment sĂ©nĂ©galais.

La version plus moderne a d’abord Ă©tĂ© jouĂ©e au milieu des annĂ©es 1800, par les esclaves noirs. Et comme souvent, les blancs se sont rĂ©appropriĂ©s l’instrument, voyant ce que les esclaves produisaient en termes de rythmiques.

Le banjo n’est en fait qu’un petit tambourin avec une peau tendue. On a rajoutĂ© un manche (une pièce de bois style manche Ă  balai). Puis on a tendu des cordes, du bout de la pièce de bois jusqu’au bord du tambourin en y posant un petit chevalet qui fait rĂ©sonner la peau.

C’est un instrument très difficile Ă  rĂ©gler, comme le souligne Serge, notre luthier! Car tous les banjos sont diffĂ©rents, avec leurs caractĂ©ristiques propres. Un rĂ©glage effectuĂ© sur un banjo ne correspondra pas Ă  un autre banjo, pourtant de la mĂŞme marque et du mĂŞme modèle.

Le jeu du banjo

Jean Michenaud, consultant Ă  Danett Music, a appris Ă  jouer Ă  l’Ă©poque oĂą il Ă©tait Ă©tudiant Ă  Angers (au folk’ club). Mais aussi avec la mĂ©thode “How to play 5 strings banjo, histoire ancienne des annĂ©es 70)”.

Il a joué du banjo dans quatre formations: Kouerien (1947-1975), Namnetes (1976-1978), 4 Jean (1996-2005) et les Silly Brothers (2012-2018).

Il note deux principales techniques de jeu: l’ old time et le bluegrass.
Le bluegrass a récemment été popularisé avec le film Alabama Monroe. La bande originale du film est jouée par le groupe The Broken Circle Bluegrass Band. Le bluegrass est un style appartenant à la musique country. Il est beaucoup pratiqué au Royaume Uni.
L’old time, lui aussi ancrĂ© au Royaume Uni, va de paire avec les danses traditionnelles. Et elle s’apprend plutĂ´t Ă  l’oreille!

A Danett Music on peut trouver des banjos, mais aussi des ukulélé banjo! Dans tous les cas, tu peux demander conseil à Jean, qui adore cet instrument.