Guide essentiel de la batterie

Quentin Bloyet est professeur de batterie à Redon. C’est aussi un habitué de Danett Music, vous le croiserez forcément!
Il nous apporte son regard éclairé et passionné sur la batterie. Sous toutes ses coutures: électronique, acoustique, choix de baguettes…Vous saurez tout!

Si vous êtes du Pays de Redon, vous connaissez sûrement Quentin Bloyet, musicien dans plusieurs formations, et professeur de batterie.
Il donne aussi parfois un coup de main à Danett Music, vous avez peut être eu la chance d’être servi par lui!

Il avait animé au magasin, une conférence sur l’histoire de la batterie.

La batterie dans tous ses états

Origine de la batterie

Une batterie est un ensemble d’instruments de percussion disposés pour être joués par une seule personne à l’aide de baguettes et de pédales. Les principaux éléments qui la composent (grosse caisse, caisse claire, cymbales…) existaient déjà au sein des orchestres classiques et des fanfares militaires.

Ce sont les esclaves noirs des États-Unis qui s’approprient l’instrument. Le mouvement a lieu en Louisiane, lorsque les militaires français reprennent les bateaux en direction de la France, laissant derrière eux leurs instruments trop encombrants.
Peu à peu, les brass bands et le style New Orleans, basés sur l’improvisation voit le jour.
C’est ce style qui donnera naissance au jazz tel qu’on le connaît aujourd’hui.

La migration, la mixité de plusieurs peuples ont permis de concevoir la batterie que l’on connaît aujourd’hui.

Le regroupement des différents tambours en batterie est directement lié à la naissance du jazz ainsi qu’aux différentes évolutions technologiques. Comme la création de la pédale de grosse caisse) du début du xxe siècle.
Les premières batteries portaient-elles le nom de « jazz », du nom du style de musique qui leur donna naissance.

Les grosses caisses et caisses claires issues des fanfares militaire sont d’origine européenne. Contrairement aux cymbales et toms qui proviennent d’orient, de régions amérindiennes et d’Afrique.
La migration, la mixité de plusieurs peuples ont permis de concevoir la batterie que l’on connaît aujourd’hui.

Composition d’une batterie

Une batterie est généralement composée d’une grosse caisse, caisse claire, de plusieurs Toms, d’un set de cymbales. Elle peut être agrémentée de percussions du style cloches, blocks.
La plupart des fûts de batteries sont fabriqués en bois mais on peut retrouver sur certains modèles des matériaux comme le métal ou l’acrylique (sorte de plastique).

batterie acoustique

Les règles de base pour prendre soin de sa batterie

La batterie comme la plupart des instruments, est un corps sensible au changement de température, à l’humidité et au choc des transports.
Majoritairement composée de bois et de métal, votre batterie n’appréciera pas l’humidité qui oxydera vos accastillages et altérera la longévité du bois de vos différents fûts.
Le changement de température aura un effet sur la tenue de tension de vos peaux.

Comme le transport non protégé, qui peut déformer vos éléments de batterie : une grosse caisse déformée = une peau mal tendue = un son moins précis.

Le conseil est de dépoussiérer régulièrement avec un chiffon sec, de stocker votre matériel dans un endroit sec et à température constante. Et de protéger via des housses épaisses vos différents éléments.

Bien régler sa batterie

Un bon réglage est tout d’abord celui qui vous convient et qui reste stable dans le son et dans le jeu. Cependant, un standard existe afin d’éviter un désaccordage régulier et d’améliorer vos performances dans la pratique de l’instrument.

Commencez par uniformiser via une clé de serrage, la tension de vos peaux.
Essayez de jouer la caisse claire un peu plus haute que vos genoux, les Toms et les cymbales très peu inclinés, une tenue de baguettes avec les paumes vers le bas.
Le siège de batterie doit être réglé de manière à ne pas avoir le dos courbé

Une batterie selon les styles de musiques

Au travers des décennies, les batteurs et les fabricants ont su s’adapter aux différents courants musicaux.
Les grosses caisses étaient plus petites pour accompagner les contrebasses non électrifiées du jazz band.
Puis l’arrivée des amplis 100×3000 Watts a permis aux batteurs de ré utiliser des kicks énormes de 26 pouces qui font face aux murs de puissance déployés par ces guitaristes fous.

L’histoire musicale s’est écrite à partir d’innovation, d’échec et de « pourquoi pas » .

Il y a quand même des standards:

  • Concernant le jazz, un kit grosse caisse 18 pouces, une caisse claire bois 14×5 avec de petits Toms, un lot de cymbales « thin », une paire de baguettes 7A et des balais est préférable.
  • Pour du rock, un set 24×14 avec les Toms qui vont bien, une Ludwig Lm402, des baguettes 2B et une ride 22 pouces minimum : on s’en sort pas mal.
  • En termes de polyvalence, partez sur une batterie 20 / 14×5.5 / 10, 12, 14 pouces (grosse caisse, caisse claire, Toms) avec une paire de 5A : vous ne serez pas déçu-e.

Attention, toute règle est faite pour être transgressée. L’histoire musicale s’est écrite à partir d’innovation, d’échec et de « pourquoi pas » .
Allez en magasin, testez et créez votre kit idéal.

Batterie acoustique VS batterie électronique

batterie électronique

L’électronique, c’est fantastique. Mais…
Peut-on changer la tonalité du son juste en pressant la baguette sur la peau ? Non.
Peut-on faire des sons « wah wah » en agitant sa paume de main au dessus de la cloche de cymbale ride ? Non plus.
Peut-on retrouver cette sensation d’acoustique, d’harmoniques, de créativité, d’imperfection, qui fait le charme d’une batterie acoustique ? Je ne crois pas.

Bien sûr, certains modèles de batterie électronique haut de gamme se rapprochent de cette définition sonore. Mais à titre personnel je reste convaincu que la batterie acoustique a encore toute sa place et quelle restera indétrônable.

Et la baguette dans tout ça?

Le choix des baguettes se fait en fonction de ses besoins, du confort.

  • Pour les enfants, une paire de 7A ou 5A est adapté, ce sont des standards.
  • Adolescent-es, adulte et en fonction du style pratiqué, la baguette peut être plus ou moins longue et épaisse.

Une paire de 5A, olive en bois sera parfaite en toutes circonstances mais plus spécifiquement pour du rock, on optera peut être pour une paire de 2B, pour du jazz pourquoi pas une paire de style SD2.

Il faut essayer et trouver baguette à sa main.
Je conseille cependant d’avoir deux paires de baguette différentes : une paire épaisse et plus lourde pour le travail du pad, ce qui facilitera le relâchement des poignets.
Une paire de jeu répétition ou concert qui permettra de tenir sur la durée d’un set.

N’ayez pas peur de tester!

Les goûts et les couleurs de Quentin

La batterie est un instrument ludique et facile au premier abord à exploiter. Pas besoin de faire une suite de notes, un accord ou une technique de souffle particulière pour que ça sonne. Frapper des rythmes (comme l’utilisation de la voix en instrument de musique) est rapidement accessible et jouissif.
On peut frapper sur un bout de table avec ses mains tout en chantant ou sifflotant un truc et l’on a peut être un futur tube de l’été.
Ça reste primaire et créatif. J’aime cette aspect là.

Les difficultés liées à la batterie

La difficulté c’est de ne pas oser. C’est un instrument qui effraie, impressionne certains par sa taille, sa puissance sonore ou par le simple fait qu’il faille utiliser ses quatre membres.

Tout le monde peut arriver à faire quelque chose sur une batterie. Il suffit de se laisser prendre au jeu, le développement viendra avec la pratique. Les plus belles notes et les plus beaux rythmes sont ceux qui sont dits avec le cœur, pas avec la technique.

La batterie est un instrument ludique et facile au premier abord à exploiter.

Quelle batterie choisir?

J’aime particulièrement le sons des batteries Ludwig.
C’est une enseigne qui a marqué et marque encore l’histoire de la batterie.

L’invention de la pédale de grosse caisse, les premières illustrations éclairées sur les peaux de batteries et ce son unique qui a traversé les époques, en passant entre les mains de Buddy Rich à John Bonham et autres Ringo Starr.
J’aime écouter et jouer sur ces vieux clous qui ont une âme à l’ancienne. C’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures soupes, je crois !

Cependant, je ne reste pas insensible à une Gretsch ou même une DW avec les bonnes peaux.

quel styles musicaux sont les plus durs à jouer ?

groupe de rock blues sur scène

Chaque style peut être difficile à jouer en fonction des métriques, du développement de polyrythmes ou de la vitesse d’exécution.
Ces éléments peuvent se retrouvés dans le jazz ou certains style de musique métal par exemple.

Essayez de travailler plusieurs styles musicaux ce qui d’une part développera votre culture musicale et ouvrira plus de possibilités de jeu, de situations.

La musique et Quentin

Je pratique un peu la basse et la guitare mais j’avoue que je ne suis pas très doué !
Pratiquer un autre instrument surtout mélodique, vous permettra de dialoguer plus facilement avec les autres musiciens et développera votre écoute musicale au sein d’une formation.

En batterie, j’aime les jeux puissants, expressifs presque tribaux. Ma référence en la matière, c’est le batteur John Bonham de Led Zeppelin.
Les batteurs que j’apprécie en ce moment pour leur pédagogie et la maîtrise de styles sont Daniel Glass et Mike Johnstone. Je m’arrête là mais la liste est longue.

En ce moment, j’aime écouter des groupes avec des sons de batterie assez flat. Je fait tourner en boucle le titre « Lazarus » de David Bowie, quelques trucs de Tame Impala et dans un autre style je reviens au premier album de Royal Blood.

Actuellement, je joue de la batterie au sein de trois formations dont The Bloyet Brothers & Lourychords. Mes frangins et moi jouons un Rock Blues aux sonorités 70’s.
Je joue, également avec le Bastringue Général, groupe de chanson française à tendance Hip-Hop et la dernière formation s’appelle Mister K, un band de rock blues textes en français.

Merci à Quentin pour son éclairage!

Une Réponse à “Guide essentiel de la batterie”

  1. Pascal

    Bonjour.
    tout d’abord, je trouve cool que vous ayez mis votre boutique en ligne. C’est une bonne initiative après ce que nous venons de traverser, ça peut effectivement être pratique dans ce genre de situation, même si, comme beaucoup de personnes, je pense que rien ne vaut le contact physique.

    Sinon, cet article sur la batterie est intéressant, avec de bons conseils pour les personnes qui débutent ou qui souhaitent s’y mettre. J’aurais juste une petite réflexion à soumettre concernant la batterie électronique. Je partage entièrement l’avis de Quentin BLOYET, mais je pense qu’il faut encourager les batteurs débutants à l’adopter dans un premier temps, car le fait de ne pas avoir le « rebond » de la peau permet de travailler plus en profondeur la souplesse des membres; le fait également de pouvoir jouer au casque, permet de ne pas trop ennuyer l’entourage ou le voisinage, (il faut bien avouer qu’un batteur débutant, c’est chiant… et en plus ça rime!! Lol) et d’avoir le son directement dans les oreilles.
    Personnellement, c’est en jouant sur batterie électronique que j’ai le mieux progressé. Bien sûr, ça reste quand même pour moi une batterie d’apprentissage et rien ne remplacera l’acoustique tant esthétiquement que niveau son.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Que tu sois

Accordéoniste

Électro

Folk

Jazz

Métal

Pianiste

Hip Hop

Rock

Disk Jockey

Classique

Tu seras bien reçu(e) !

Découvrir

Paiement en
plusieurs fois

Paiement
sécurisé

Possibilité d'apporter
son casse croûte
sur place

newsletter Danett Music

Newsletter

Inscris-toi à notre newsletter !